Projet Huy-Felon-Lange

Espace sécurisé

Quel sera l’impact du projet pour les riverains ?

1- Observations et constats – situation actuelle

L’Auteur de l’EIE, le bureau d’études AUPA, a étudié la situation actuelle relative à l’impact sur les habitants existants et futurs. Ces impacts sont repris sous plusieurs thèmes dans l’EIE, à savoir : climat, énergie et qualité de l’air, les milieux biotiques et le cadre bâti.

L’analyse de la situation actuelle a permis de faire plusieurs constats :

  • Le site étant actuellement quasi-entièrement dépourvu de bâtiments, il n’est pas sujet à des problématiques d’ensoleillement.

  • Le bureau AUPA a également étudié les informations disponibles concernant le climat et la qualité de l’air de la Commune de Huy.

  • Le site est situé à la frontière entre le centre urbain situé à l’Est (milieu construit) et les espaces plus naturels à l’Ouest (milieu biotique). Le site est constitué de végétation rudérale (végétation gérée) en lien avec le réseau routier et ferroviaire et les constructions bordant le site. Aucune espèces protégées ou invasives n’ont été détectées.

2- Impact du projet d’urbanisation

Le bureau AUPA a mesuré l’impact du projet d’urbanisation pour les habitants du quartier et en a déduit plusieurs observations :

  • L’impact du projet sur le climat est difficilement évaluable. Il est admis de manière générale et sur des échelles bien plus larges que les espaces construits élèvent la température de 4 à 5° par rapport aux espaces non construits.

 

  • Le projet génèrera des ombres portées sur les constructions avoisinantes. Dans l’ensemble, le projet tient compte de cette question d’ensoleillement car il dispose ces gabarits les plus hauts en partie Sud du site, à distance des habitations existantes. Toutefois, le gabarit de l’immeuble A situé sur la rue Renier de Huy présente un gabarit de R+2+T plus important que le tissu existant dans la rue.

 

  • Le projet engendrera des rejets supplémentaires lors des phases de chantier (perturbations temporaires) et de fonctionnement (installations domestiques, …). La qualité de l’air pourrait être faiblement dégradée à l’échelle locale sans toutefois avoir un impact à une échelle plus large.

 

  • Le projet engendre une urbanisation du site qui était libre de construction depuis une dizaine d’année. Cette modification aura un impact relativement faible sur le maillage écologique du fait de la faible ampleur du projet.

3- Recommandations

Au regard de la situation actuelle et des impacts du projet sur celle-ci, l’auteur de l’EIE propose des mesures et recommandations :

  • Privilégier des matériaux qui n’absorbent pas la chaleur.

 

  • Végétaliser les espaces verts publics.

 

  • Maximiser les surfaces perméabilisées.

 

  • Favoriser l’implantation de panneaux solaires ou de toits végétalisés sur les bâtiments.

 

  • Privilégier les mobilités actives au sein du projet afin d’accentuer les liens avec le centre-ville.

 

  • Réduire le gabarit de l’immeuble A situé rue Renier de Huy d’un niveau.

 

  • Etudier la bonne végétalisation des espaces et les plantations (essences locales, mellifères et vivaces, haies indigènes en limites de parcelles, végétation spontanée, végétalisation des poches de parking, éviter les plantes envahissantes, …).

 

  • Implanter les éclairages afin qu’ils produisent le moins de nuisances lumineuses durant la nuit (orientés vers le sol, implantation tous les 50m le long du cheminement cyclo-piéton, …).

 

  • Etablir un plan de circulation et de stationnement pour les véhicules de chantier afin de limiter le compactage du sol.

Le mot de Thomas & Piron Bâtiment

Thomas & Piron Bâtiment a depuis longtemps pris conscience de son rôle sociétal en tant qu’acteur de la construction et du développement immobilier en Wallonie et à Bruxelles. C’est pourquoi l’entreprise a défini des objectifs clairs et a d’ores et déjà pris une série de mesures visant à réduire l’impact environnemental de ses projets que ce soit au stade du développement, de la construction et enfin de leur utilisation par le client final.

Le projet Huy – Felon – Lange ne fait pas exception à cette stratégie. Concrètement, cela se traduit par le fait de :

  • L’ensemble des constructions respecteront les critères PEB les plus récents.
  • Favoriser au maximum des immeubles compacts afin de réduire leur consommation en énergie.
  • Privilégier les techniques et matériaux durables dans la mise en œuvre du projet.
  • Préserver la perméabilité des sols du site au maximum en privilégiant l’infiltration des eaux pluviales lorsque c’est possible, les aménagements des emplacements de stationnement ainsi que la future voirie seront réalisés en matériaux perméables.

La végétalisation du site, espaces privés et publics, sera étudiée de manière approfondie par un paysagiste afin de créer des espaces harmonieux et conviviaux dans le but de constituer un véritable patrimoine végétal sur l’ensemble du site.